Antisémitisme en banlieue: Arte censure un documentaire | Causeur

Antisémitisme en banlieue: Arte censure un documentaire

Pas en adéquation avec sa ligne éditoriale…

Auteur

Luc Rosenzweig

Luc Rosenzweig
Journaliste.

Publié le 01 juin 2017 / Médias

Mots-clés : , , , ,

La direction de la chaîne culturelle franco-allemande passe à la trappe un documentaire sur l’antisémitisme en Europe. Motif : on y met trop en lumière la haine antijuive qui progresse dans la sphère arabo-musulmane et dans une certaine gauche obsédée par l’antisionisme.

Le siège d’Arte à Strasbourg. Crédit photo : Gilles Targat/Photo12

On n’avait jamais vu cela dans l’histoire de la chaîne franco-allemande, qui va bientôt fêter son quart de siècle d’existence : le directeur des programmes, Alain Le Diberder, décide de ne pas diffuser un documentaire de quatre-vingt-dix minutes, produit et financé par Arte.

Il s’agit du film Un peuple élu et mis à part : l’antisémitisme en Europe, écrit et réalisé par deux cinéastes allemands, Joachim Schroeder et Sophie Hafner. Ce projet était porté par le pôle allemand d’Arte, et plus précisément par la chaîne publique Westdeutscher Rundfunk (WDR), membre de l’ARD, la première chaîne allemande.

Il avait été validé en avril 2015 par la conférence des programmes d’Arte, composée à parité de représentants des pôles français et allemand de la chaîne, auxquels s’ajoutent quelques membres venant des petites chaînes européennes partenaires (Autriche, Belgique, etc.). Cette validation s’était heurtée d’emblée à l’opposition d’Arte France, qui avait subodoré que son contenu n’était pas en adéquation avec la ligne éditoriale de la chaîne sur la question de l’antisémitisme. Pour la présidente, Véronique Cayla, le directeur des programmes Alain Le Diberder et leurs responsables de secteurs, la dénonciation de l’antisémitisme se limite à l’exploration répétitive de « ce ventre fécond dont est sorti la bête immonde », le nazisme archéo et néo, l’extrême droite dans toutes ses déclinaisons régionales, du FN français au Jobbik hongrois en passant par les néerlandais de Geert Wilders.

Sur Arte, la dénonciation de l’antisémitisme se limite à parler du nazisme et à mettre en accusation toutes les déclinaisons de l’extrême droite, du FN à Geert Wilders

Le film de Joachim Schroeder et Sophie Hafner reçut pourtant l’aval, de justesse, de la conférence des programmes après que les auteurs eurent accepté la suggestion de s’adjoindre comme coauteur Ahmad Mansour, un psychologue d’origine arabe israélienne exerçant depuis dix ans en Allemagne. Ce dernier est une personnalité reconnue outre-Rhin comme porte-parole d’un islam des Lumières, modéré et violemment hostile au djihadisme. Il joue dans le débat public allemand un rôle similaire à celui tenu naguère dans le débat français par le regretté Abdelwahab Meddeb. Le courant passe entre les cinéastes allemands et Mansour, mais ce dernier n’accepte qu’un rôle de conseiller de ce documentaire, son emploi du temps ne lui permettant pas de participer à de chronophages phases de tournage à l’étranger et à d’interminables séances de montage. Il suit toutefois régulièrement la progression de la réalisation du film et répond à toutes les demandes de conseils venant des réalisateurs.

>> A lire aussi: Antisémitisme: appelons les choses par leur nom – par Georges Bensoussan

Dans l’esprit des dirigeants d’Arte, Mansour devait jouer le rôle de « commissaire politique » du film, veillant à ce que les auteurs restent bien dans les clous d’une vision de l’antisémitisme épargnant autant que faire se peut sa version arabo-islamique et ce nouvel antisémitisme des banlieues européennes.

Il n’en a rien été, et Schroeder et Hafner, soutenus par la responsable de la coopération avec Arte au sein de la WDR, Sabine Rollberg, ont persévéré dans leur projet de démasquer cet antisémitisme qui se camoufle sous le masque de l’antisionisme. Le couperet tombe en février 2017, sous la forme d’une sèche lettre de refus de diffusion du documentaire ainsi motivée :

[...]

  • couv.46

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 105 - Mai 2017

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    couv.46
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 6 Juin 2017 à 10h09

      dov kravi דוב קרבי dit

      Donna se meurt, vous vous étonnez encore de la censure du Figaro (et autres) ? Sachez que nombre d’officines de « régulation » se trouvent au Maghreb…
      Je vois que la Cour des Miracles s’est enrichie d’une nouvelle recrue aussi pétulante qu’ignare.
      Shalom aux autres.

    • 6 Juin 2017 à 0h03

      Liamone dit

      L’antisémitisme est développé par l’islamisme militant et par la gauche illuminée proche de SOS racisme, mouvement qui a tenu un rôle majeur dans le développement du racisme arabe anti blanc qui a pris en banlieue une importance extrême et qui est souvent solidaire de l’islamisme militant. Cette propension à flirter avec les islamiste de banlieue ou avec le parti “français musulman” qui présente des candidats aux législatives uniquement pour dénoncer Israël et la loi française qui interdit le boycott de l’état Hébreu.

    • 5 Juin 2017 à 20h37

      hmr dit

      Qu’est ce qu’on ne ferait pas, en haut lieu, pour acheter la paix, jusqu’à censurer, même d’une évidence criante, tout ce qui risque d’indisposer une certaine minorité, d’autant plus que celle-ci enfle à vue d’œil. Pitoyable!

    • 5 Juin 2017 à 17h44

      Bibi dit

      La nouvelle sur le refus de projeter le docu est déjà parue aux US. On verra si la situation évolue.
      D’autre part, en Allemagne, on vient de publier une étude basée sur un sondage de plusieurs centaines de migrants. Surprise: plus d’un sur 2 migrants musulmans (et seulement musulmans) détient des préjugés antisémites. Trop d’allemands “de souche” souffrent de “antisémitisme nouveau” où le Juif est l’état Juif.
      Conclusion: ne surtout pas en faire état sur un écran!

      • 5 Juin 2017 à 18h10

        i-diogene dit

        … Il faut dire que cet Etat juif ne fait rien pour se faire aimer et que sa politique dessert et met en danger les juifs en diaspora..

        Sinon, pour le docu, doit-on promouvoir les haines communautaristes..?

        Pour ma part, je trouve que les communautarismes ont pris trop d’importance dans le flux des infos..: il y avait moins de haines lorsqu’on ne médiatisait pas les déclarations haineuses..!^^

        • 5 Juin 2017 à 18h24

          Christine dit

          Les haines communautaristes ?
          ‘”On” médiatise toujours dans le même sens pour donner à penser aux décérébrés que le vilain français blanc moyen est un véritable facho raciste.
          Je ne connais qu’une haine communautariste, qu’on cache vivement sous le tapis et qu’on évite de nommer, même quand elle fait des morts.

        • 6 Juin 2017 à 0h08

          Liamone dit

          Les héritiers de Pétain régulièrement se bouchent le nez quand quelqu’un parle de l’état Juif

        • 6 Juin 2017 à 3h52

          i-diogene dit

          Mourf,

          Le premier communautarisme en France, c’ est l’islamophobie..!

          Bé oui, les 30 % de français qui ont voté FN..!^^

        • 6 Juin 2017 à 4h11

          durru dit

          Imbécile, t’es le premier à t’insurger contre les communautarismes, est-ce que cela veut dire que t’en es un, de communautariste? Crétin.

    • 4 Juin 2017 à 23h51

      Donna se meurt dit

      J’ai voulu parler de ce sujet sur Le Figaro, en commentaire d’un article sur le boycott au Liban du film Wonder Woman, l’actrice principale ayant la mauvaise idée d’être israélienne.
      Mon commentaire a été refusé, comme d’hab !
      J’aimerais votre avis. Pensez-vous qu’il méritait la censure ?
      Le voici :

      En France c’est pire car on n’en parle pas : Arte vient de refuser la diffusion d’un reportage sur le nouvel antisémitisme en Europe, qui montre qu’il n’est pas le fait de l’extrême droite, mais surtout des jeunes musulmans. Forcément, ça fait tache au pays merveilleux (mais imaginaire) du vivrensemble et de la diversitude. Faut pas désespérer La Courneuve ;-)

      • 5 Juin 2017 à 2h42

        Surbranĉa Birdo dit

        Pour ma part, dès qu’il y a censure je me désabonne.

    • 4 Juin 2017 à 19h10

      Don Quijote dit

      @alleluIa. Bien sûr, ce ne sont pas 15 à 200000 mille victimes palestiniennes mais 15 à 20000. En 70 ans de conflit, le nombre de morts s’élève à 50000, 35000 du côté arabe, 15000 du côté israélien. Au Darfour, les milices à la solde du régime arabe et musulman de Khartoum ont tué plus de 300000 personnes qui avaient le tort d’être noires. Combien de manifs? Je maintiens que le conflit israélo-palestinien “bénéficie” d’un traitement médiatique surabondant. Vous ne devez pas regarder souvent les chaînes d’info ni lire Le Monde, ou mieux, Le Monde Diplomatique.Oui, il y a des limites à la couverture médiatique pendant les opérations militaires mais pour le reste les correspondants étrangers peuvent aller et venir comme ils l’entendent. Le mur autour du Sahara occidental ce n’est pas 2000 km comme je l’ai écrit mais 2700 surveillé en permanence par 120000 militaires marocains-: http://balises.bpi.fr/politique/murs-frontieres–maroc-sahara-occidental
      Et comme j’aime les citations en voici une autre: “Ce sera une monumentale guerre d’extermination qui restera dans l’histoire comme les massacres des Mongols et les Croisades.” C’est d’Azzam Pacha, Secrétaire général de la Ligue arabe à Radio Le Caire le 15 mai 48 juste après la naissance d’Israël et à la veille du déclenchement de la première guerre par les Arabes.

      • 4 Juin 2017 à 22h37

        alleluïa dit

        à Don Quijote: Je vous réponds une dernière fois. Car je n’aime guère les idioties.
        1- Vous vous mettez, comme Bibi fricotin, à l’insulte, plutôt la quasi-insulte, en me disant que je suis un ignare (“vous ne lisez sans doute rien…etc”). Comment avez-vous deviné ?
        Je vous pose la question car tout ce que vous mettez semble aussi être de la devinette:
        nombre de morts palestiniens et au Darfour: vos chiffres sont faux; “le conflit israélo-palestinien bénéficie d’un traitement surabondant”: c’est faux; voulez-vous dire “de faveur” ? ça n’a aucun sens.
        Non il n’y a pas d’interdictions sur les opérations militaires SAUF de la part d’Israel à Gaza. Fichtre: 120.000 soldats marocains qui surveillent au Sahara un mur imaginaire ! Et qui cependant reste une passoire ! que d’énergie dépensée pour rien.
        D’après mes connaissances historiques (très très incomplètes) mais j’ai le sentiment meilleures que les vôtres, les Mongols ont peu massacré, très peu et pendant les Croisades ce sont surtout les Chrétiens qui ont massacré après s’être rendu dans un pays où personne ne réclamait leur présence. 

        • 4 Juin 2017 à 23h16

          Donna se meurt dit

          Vous êtes pénible. Causeur permet à vos élucubrations d’être publiées. Faites au moins sobre et court.
          La plupart d’entre nous n’a pas cette chance, sur les autres forums.
          Mes 6 derniers commentaires à propos d’un article sur les derniers attentats viennent encore d’être refusés, sur le site de… Le Figaro !
          Inutile de vous dire que je sais lire une charte et que je rédige correctement.
          J’ai contacté à plusieurs reprises le service idoine. Pas de réponse.
          C’est scandaleux et exaspérant. En un mot, dégueulasse.

        • 4 Juin 2017 à 23h48

          durru dit

          “D’après mes connaissances historiques (très très incomplètes) mais j’ai le sentiment meilleures que les vôtres, les Mongols ont peu massacré”
          Vous parlez des Mongols qui nous sont contemporains? Car dans ce cas, vous avez certainement raison. En 1241, par contre… https://en.wikipedia.org/wiki/Mongol_invasion_of_Europe
          Vous seriez gagnant de la fermer sur les sujet où vos connaissances sont “très très incomplètes”.

        • 5 Juin 2017 à 10h55

          alleluïa dit

          à Durru: De nouveau la haine et l’insulte: “vous seriez gagnant de la fermer”. 
          Au moins je m’exprime après m’être renseigné. Vous sans savoir c’est certain.
          Votre commentaire injurieux d’ignorant n’ajoute rien à l’affaire.
          Dites-moi donc une chose: Combien les Français ont-ils fait de morts en Algérie ?
          Cela doit être -qui sait- sans doute plus facile à savoir que le nombre de morts faits par les Mongols au 13° siècle, non ? Fichtre le 13° siècle, époque où les relevés et les statistiques étaient faites par des gens d’une fiabilité à toute épreuve.
          Mais pourquoi donc faites-vous état de faits que vous ignorez ? 

        • 5 Juin 2017 à 18h32

          steed59 dit

          alleluia confirme son ignarité bien remplie des préjugés de son temps, quand les micro-batailles des croisades faisaient quelques dizaines de morts, les mongols rasaient Bagdad en 1250 et massacraient les 4/5ème de la population

    • 4 Juin 2017 à 17h56

      alleluïa dit

      2° réponse à Don Quijote: Vous citez; je vais vous dire: citer, ce n’est ni raisonner, ni prouver.
      C’est juste tâcher de passer pour un intellectuel plein de savoir.
      Je vous en fais une de citation: “Il y a bien plus de faux en citation qu’en peinture”.
      Et celle-là est exacte; elle est de moi. 

      • 5 Juin 2017 à 18h33

        steed59 dit

        et modeste avec ça

        • 5 Juin 2017 à 18h58

          Bibi dit

          Peu surprenant de la part du dégénéré Oy-Vey Reynallah.

    • 4 Juin 2017 à 15h45

      Don Quijote dit

      Réponse globale à alleluïa. Il ne se passe quasiment pas une journée sans qu’on évoque le conflit israélo-palestinien. Les médias, sauf pendant les opération militaires, peuvent se rendre partout et rendre compte avec leur point de vue. Et ils ne s’en privent pas. Au Sahara occidental entouré d’un mur de 2000 km dont personne ne cause, ça se passe à huis clos, même les ONG humanitaires n’y sont pas autorisées. Qui s’en indigne? Combien de manifs pour dénoncer le sort des Sahraouis? Ou encore celui des Papous de Nlle Guinée victimes de l’Indonésie islamique (environ 150000 victimes; à comparer avec les 15 ou 200000 côté palestinien en près de 70 ans de conflit). Arte, il y a quelques années déjà, a diffusé une série britannique, “Le serment”, sur la fin du mandat du RU en Palestine et du conflit entre Arabes et Juifs. On ne pouvait pas dire qu’elle était équilibrée, les Juifs n’en sortaient pas grandis, et cependant la direction de la chaîne n’a jamais envisagé de la déprogrammer et, à ma connaissance, aucune organisation juive ne l’a exigé. J’ignore si vous êtes antisémite mais à propos de l’antisionisme, ceci: “L’antisionisme est une introuvable aubaine, car il nous donne la permission et même le devoir d’être antisémite au nom de la Démocratie! L’antisionisme est l’antisémitisme justifié, mis enfin à la porté de tous. Il est la permission d’être démocratiquement antisémite. Et si les Juifs étaient eux-mêmes des Nazis? Ce serait merveilleux. Il ne serait plus nécessaire de les plaindre. Ils auraient mérité leur sort.” C’est de Vladimir Jankélévitch. Au fait, je ne suis pas juif. Pas besoin de l’être pour pour constater que même après Auschwitz le Juif continue d’être le bouc émissaire universel. Et ça, ça me révolte.

      • 4 Juin 2017 à 16h37

        Bacara dit

        Tout à fait d’accord avec vous : je ne suis pas juive mais “Pas besoin de l’être pour pour constater que même après Auschwitz le Juif continue d’être le bouc émissaire universel. Et ça, ça me révolte.”

      • 4 Juin 2017 à 17h30

        alleluïa dit

        Petite réponse à Don Quijote:
        - Non: le “conflit” israélo-palestinien n’est pas évoqué tous les jours. De temps en temps on reparle d’un “processus de paix”: de quoi rire, non ?
        - Les journalistes peuvent se rendre partout (au risque de leur vie) lors d’opérations militaires, sauf dans les pays totalitaires. Et sauf à Gaza que l’armée israélienne leur a expressément interdit lors des 2 opérations de “représailles”. Vérifiez donc.
        - Il n’y a jamais eu de reportage diffusé à la TV (française du moins) sur les destructions épouvantables subies par Gaza. Jamais, hormis ce micro-reportage fait d’une voiture d’un député français traversant la ville. C’est le black-out complet: la censure quoi.
        - Non Arte n’est pas antisémite, comme certains n’hésitent pas à le dire. Que c’est absurde ce mot appliqué tout le temps et là à une chaîne de TV ! Un peu de sérieux.
        - J’avoue ne pas savoir de quoi vous parlez quand vous écrivez qu’il y a un mur de 2000 kms au Sahara occidental ? Vous n’auriez pas vu un mirage (2000) ? Ah Ah ! Bon je vous le dis gentiment car vous n’avez pas l’agressivité et la haine de BiBi. Mais ce mur … où ??
        - Vous parlez de “200.000 victimes côté palestinien”. J’avoue que je ne sais d’où vous tenez ce chiffre qui est faux. Et vous oubliez qu’il y a des millions de réfugiés. (combien exactement; je sais pas).
        - Vous tenez absolument à me traiter au moins d’antisioniste (en m’expliquant que c’est se cacher derrière une baguette magique) n’osant pas me traiter d’antisémite. Toutefois vous faites les deux.
        C’est risible. Je ne suis ni l’un ni l’autre. Mais vous êtes prêt à dégainer cette insulte (anathème ?) comme Bibi. Systématique somme toute.
        Le sujet de l’article c’est: Arte applique la censure sur des faits d’antisémitisme. 1-ce n’est pas prouvé. 2- Arte est antisémite: risible; 3- j’ai écrit ces mots pour montrer que la censure est pratiquée à haute dose par ceux qui la critiquent quand elle est appliquée (du moins c’est ce qu’ils pensent) à leur encontre

        • 4 Juin 2017 à 17h48

          Bibi dit

          Petit chien enragé (pardon les canins), vos obsessions ne remplacent pas les faits avérés.
          Depuis 50 ans, le nombre de morts de vos chouchous sanguinaires remonte à 11-12 000 individus, pour la majeure partie des terroristes et des “civils” qui collaboraient avec lesdits terroristes.
          Vos glapissements ne méritent pas de réponse, si ce n’est dans un langage qui soit approprié aux hurlements que vous énoncez.

      • 4 Juin 2017 à 17h37

        t hdo dit

        Dire que les juifs seraient un bouc émissaire universel relève du cliché, et n’a pas de réalité historique. Et le fait d’accepter ce cliché, ou l’existence d’hostilité irrationnelle envers tel ou tel groupe, est l’une des raisons pour lesquelles il est devenu impossible de débattre rationnellement de politique migratoire dans ce pays.

        Il est vrai qu’Arte est parfois très biaisée sur le sujet d’Israel, dans mes souvenirs. Personnellement j’ai arrêté de regarder leur journal au moment de l’affaire de la flottille turque, notamment à cause de leur couverture de ce sujet.

        Mais ce caractère biaisé vient de l’hostilité actuelle des milieux européistes à tout ce qui ressemble à la souveraineté étatique, à l’utilisation de l’armée sur des conflits de frontières, et à la période coloniale des différents pays européens, dont Israel est un des héritiers.

        • 4 Juin 2017 à 18h08

          Bibi dit

          Voilà, la petite bande des “amants de Sion” se met en marche…
          Ha-ha.