La ferme des animalistes | Causeur

La ferme des animalistes

Restons humains, mangeons de la viande!

Auteur

Elisabeth Lévy

Elisabeth Lévy
est fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

Publié le 19 septembre 2016 / Politique Société

Mots-clés : , , , , ,

L'animal n'est ni une personne, comme le prétendent Aymeric Caron et les extrémistes végans, ni une chose, comme semblent le croire les industriels de la viande.
animaux vegans fontenay antispecisme

Elevage de charolaises. Image: Jeff Pachoud.

Ils remplissent les salles et convertissent des foules. Convaincus de détenir la vérité et prêts à mouiller leur chemise pour l’offrir à leurs contemporains (la vérité, pas leur chemise), ils se sont mis en tête, après tant d’autres, de créer un Homme nouveau. Et nouveau, il le sera sacrément s’ils parviennent à leurs fins qui sont, rien que ça, de faire de nous des herbivores. Pour les nouveaux militants de la cause animale, l’avenir radieux est un avenir sans viande.

Lors d’un colloque organisé par L214, le funeste Aymeric Caron, devenu en deux best-sellers et en popularisant la pensée de Peter Singer, le grand gourou de la vie veggie en France, s’est déclaré convaincu que le grand soir arriverait : « Il y a un avantage que nous n’exploitons pas, a-t-il expliqué à un public conquis, c’est que nous avons la Raison pour nous. Tous les arguments rationnels aujourd’hui amènent à la conclusion qu’il faut arrêter de manger de la viande et de maltraiter les animaux. » J’ai raison parce que j’ai raison, et ceux qui ne sont pas d’accord avec moi sont des imbéciles ou des fous.

Au chapitre de l’arrogance idéologique et du déni du réel, on le voit, les nouveaux défenseurs de la cause animale n’ont rien à envier à leurs ancêtres bolcheviks. Ceux-ci voulaient sauver le peuple, au besoin en le fusillant. Ceux-là prétendent sauver les animaux, et tant pis s’il faut pour cela en faire disparaître la plupart de la surface de la terre. En effet, si l’homme interrompait sa longue coopération avec les animaux, entamée il y a onze mille ans, toutes les espèces qui peuplent nos campagnes et nous offrent leur travail, leur production ou leur chair ne survivraient que dans quelques zoos – adieu, veau, vache, cochon, couvée…

Peu importe à Caron et à ses partisans : la défense des animaux n’a rien à voir avec une quelconque « sensiblerie », a-t-il répété, ironisant sur les mangeurs de viande qui aiment leur chien. « Mon respect pour les animaux est purement intellectuel », a-t-il conclu, très applaudi. À l’image des gauchistes qui aiment l’Autre mais maltraitent leur secrétaire, Aymeric Caron aime tous les animaux mais n’éprouve d’affection pour aucun en particulier – comme ça, il n’est pas influencé par ses émotions. C’est bien le problème. À l’écouter, on dirait que les animaux sont pour lui un paramètre dans l’équation du Progrès et, plus encore, un bon moyen d’accuser ses contemporains et de se mêler de leurs affaires.

Logiquement, notre ami des bêtes est devenu un propagandiste frénétique de l’ « antispécisme », théorie qui récuse la différence des espèces. Pour qui aime dénoncer, le spécisme c’est encore mieux que le racisme : tout le monde est coupable.

[...]

  • Causeur_038_couv

    Article réservé aux abonnés

    publié dans le Magazine Causeur n° 97 - Septembre 2016

  • X

    Article réservé aux abonnés

    Déjà abonné, connectez-vous


    mot de passe oublié | Vous n'arrivez pas à vous connecter ?
     

    PAS ENCORE ABONNÉ ?

    Causeur_038_couv
  • La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 23 Septembre 2016 à 15h56

      Hannibal-lecteur dit

      Chère Élisabeth, il y a une formule dans votre texte qui dénote une frilosité curieuse : ” Nous avons peut-être un droit de vie ou de mort sur les animaux …etc, ” : peut-être ? Personne ne pourrait démentir certainement en place de peut-être. 
      Un droit? Le seul droit que vous n’avez pas est celui de contrevenir à la loi. Pourquoi vouloir s’affubler d’un droit purement de principe sans même évoquer quelle puissance supérieure pourrait vous l’attribuer, ce drôle de droit. Au nom de quoi? Un droit moral? …de quelle morale de quelle époque ? Ce droit, si vous y tenez tant, vous le trouvez dans le pentateuque, c’est déjà une caution d’une certaine valeur. Mais pourquoi réclamer un droit que vous avez par nature, sans demander à personne, un droit fondamental, le droit d’exercer votre liberté où bon vous semble ( et dans les limites de la loi, gna gna, évidemment ).
      Donc Élisabeth tout votre article est faussé par cette crainte inutile, et sa tonalité poltronne s’en ressent.
      Ce qui ne supprime pas la question sur le droit de faire souffrir : mais là vous vous décrétez vous-même votre propre législateur, et c’est votre morale personnelle qui vous donne la réponse. Et celà reste une question possible, bien qu’à mes yeux la réponse soit évidente : tout souffrance infligée est condamnable, jusqu’à celle de la plus modeste des fleurs.

    • 22 Septembre 2016 à 19h00

      André Plougardel dit

      Chaque matin,quand je vais au boulot,je fais toujours les mêmes gestes, nourris les mêmes pensées.J’ouvre ma portière , je m’installe ,je boucle ma ceinture parce que Caseneuve me l’a dit et …j’allume mon autoradio en espérant un évènement majeur qui fera me sentir moins seul ou moins malheureux.Un tremblement de terre.Un acte terroriste de grande ampleur avec si possible un maximum de morts.Quand un journaliste annonce une catastrophe, la phrase la plus importante que mon cerveau reptilien espère s’attendre dire est,d’une part,le plus souvent le nombre de morts suffisamment acceptable médiatiquement et rassurant pour mon cerveau d’auditeur-consommateur exigeant et, d’autre part,surtout la phrase miracle et salvatrice pour le moral,la phrase qui va m’aider à supporter ma vie d’esclave gattazien moderne pour toute la journée: ” le bilan est sans doute provisoire”.
      Plus il y a de morts,mieux c’est.Et plus mon moral s’améliore.
      La société médiatique a forgé en nous des monstres involontaires.Des montres qui s’ignorent .On consomment comme des bêtes et on pense en monstres.Des monstres malades de la “francinfoïte”. Nous devenons des bêtes de consommation dès lors que l’on s’engouffre dans sa grosse bagnole fumante et prêt a écraser un hérisson penaud ou un pigeon idiot.105.5 le matin et 105.5 le soir en sortant de l’usine.Toujours à l’affût.La guerre,la souffrance chez les autres engendre en moi une jubilation coupable.Mais je m’en branle,ma bagnole et mon confort 105.5 d’abord.Un salaud me direz vous.Oui, un salaud fabriqué de toute pièce par Goldman Sachs.
      Rare,désormais,la pensée spontanée qui fait de moi un être civilisé.Le Système a anéanti, annihilé en moi toute velléité naturelle à l’humanité. Je suis un cochon qui a fait de la mort des autres un divertissement pascalien.La mort des autres me distrait de la mienne prochaine et inéluctable.La société du tout ne peut s’embarrasser du rien,de l’insignifiant.Ce qui n’est pas monnayable n’a aucune importance.

      • 22 Septembre 2016 à 19h01

        André Plougardel dit

        Les espèces sonnantes ont chassé de moi le dernier représentant l’espèce humanoïde que j’étais.On m’a délogé de ma grotte.J’attends avec impatience l’annonce de la mort de l’ancien président .Oui ,comme il ne se passe rien, j’attends l’évènement avec une certaine impatience.On se sent vivre qu’avec la mort des autres .Je m’ennuie, donc j’attends.IL est hospitalisé nous dit-on.C’est en bonne voie.La nouvelle va tomber d’un instant à l’autre,c’est une question d’heures,de jours.La mort d’un ancien président,ce n’est pas tous les jours que cela arrive.Cela donnera du taf à l’actuel président.La mort lui va si bien.Et puis,cela fera les choux gras de francinfos et de bfm tv.Voilà où nous en sommes.
        C’est grave docteur?

        André Plougardel militant FN

    • 21 Septembre 2016 à 22h31

      kelenborn dit

      On pensait que la bêtise avait déjà atteint des profondeurs abyssales et qu’avec Caron, un record olympique inégalable avait été atteint!!! Et bien non, les jeux paralympiques ont montré que Gogolito Loveless était toujours vivant au point qu’il se réincarnait dans la peau des journullards qui semblent les plus perméables au virus du crétinisme!!
      Voila la dernière dans le Point, qui semble avoir la croupe de plus en plus accueillante
      http://www.lepoint.fr/environnement/faut-il-enfermer-les-chats-21-09-2016-2070220_1927.php
      Lecteurs de Causeur, nous devons montrer notre détermination sans faille à combattre le péril!!! Sarko parlait des la démographie galopante des humains! Il avait oublié le lapinisme des chats et leur rage exterminatrice de souris et moineaux au regard de laquelle les attentats de Daesh sont un divertissement pour jeunes filles en fleurs! Sus au matou et suce aux chattes !!! Dans ce dernier cas, on perçoit à quel point le concours de notre Idiot Eugène préféré peut se révéler déterminant, lui que chacun de nous avait moqué sans la moindre vergogne!! Mobilisons nous pour que les chats soient exterminés dans des abattoirs reconvertis! Mobilisons nous pour que les refuges de la SPA soient transformés en autant de camps d’extermination de ces sinistres prédateurs!!!
      Demandons même humblement à A.Caron un moratoire!! un moratoire pour pouvoir manger de la viande de chat le temps qui sera nécessaire à l’extermination de cette espèce!
      MK

    • 21 Septembre 2016 à 13h27

      beornottobe dit

      “Restons humains, mangeons des votants”…..
      pensent les candidats actuels et futurs……!

    • 21 Septembre 2016 à 11h42

      commissaire joss dit

      Je crois qu’on peut continuer à s’inquiéter des extrémistes religieux plutôt que des extrémistes vegans comme Caron ou Jeanne Mas qui a pris un sacré coup de vieux malgré son alimentation ultra-végétale, et sans oublier bien sûr, la célèbre Pamela Anderson qui est venue récemment jusqu’à notre assemblée nationale pour tenter de faire interdire le foie gras. Leur vision du monde où l’être humain ne mangerait plus de viande, d’œuf et de poisson ne tient pas la route une seconde. Autant il faut mettre de l’ordre dans les abattoirs, autant on ne peut bouleverser un ordre naturel à ce point. Ces vegans me font penser à nuit debout où d’ailleurs ils avaient un stand, ils sont si déconnectés du réel qu’ils se rendront vite compte qu’ils peuvent même être victimes de cancers dus à l’excès d’une alimentation végétale? tout est possible. On appellerait ça le cancer du vegan. Et puis ne nous affolons pas avec ces nouveaux gourous ; pour mettre en place de telles obligations, il faut d’abord instaurer une dictature politique et même si les progressistes font toujours du zèle, je ne crois pas une seconde qu’ils votent des lois pour empêcher les poules de pondre afin que l’on ne puisse plus manger d’œufs? tout est histoire d’équilibre entre les humains et les animaux, et puis on ne passe pas notre temps à les massacrer puisqu’on en passe déjà beaucoup à nous entre-tuer. Quand on pense qu’entre deux tueries, y’a des gens qui mangent de l’omelette et de la côte d’agneau? Le pauvre Caron peut remballer son livre de recettes végétales et personne n’a besoin de Jeanne Mas pour sauver le hareng de la Baltique. Dormez tranquilles citoyens…

      • 21 Septembre 2016 à 15h33

        zebbub dit

        Il y a des endroits dans le monde ou les hommes ne mangent ni viande, ni oeufs, ni poisson ou très rarement, et ce depuis des siècles, soit pour des raison économiques, soit parce que le pays ne se prête pas à l’élevage ou que les animaux y sont rares, ou encore pour des raisons religieuses. Le régime alimentaire carné, cet “ordre naturel” dont vous parlez, ne se rencontre que dans le monde occidental et dans les régions pauvres en végétaux où les hommes se nourrissent de la chasse, comme l’Arctique. Et d’ailleurs je ne vois pas ce qu’il y a de naturel dans la production massive de viande telle qu’on la connaît aujourd’hui, avec ses élevages concentrationnaires et ses cultures de céréales associées qui envahissent la planète à grands renforts d’engrais chimiques, de pesticides et de produits phytosanitaires divers et variés.
        Evidemment il n’y aura jamais de loi pour interdire de manger des oeufs, personne ne le souhaite, mais je pense que nous finirons par interdire l’élevage de poules en cages, les élevages intensifs de mammifères et de poissons, les tortures infligées aux animaux comme la corrida ou la production de foie gras, les méthodes d’abattage rituelles (qui sont d’ailleurs déjà illégales) et toute forme de maltraitance animale.

    • 21 Septembre 2016 à 10h43

      IMHO dit

      8 Août 2015 à 10h00

      IMHO dit

      Tous les êtres vivants qui peuvent souffrir ont le même droit personnel, à proportion de la souffrance qu’ils peuvent éprouver, à bénéficier du devoir des êtres conscients de ne pas infliger de souffrances et de les soulager s’ils le peuvent .

      Il y a donc trois sortes d’êtres vivants :

      ceux qui n’éprouvent aucune sensation douloureuse, soit les végétaux et une partie des animaux .

      ceux qui souffrent mais qui n’ont pas d’états de conscience, soit le reste des animaux, sauf nous

      ceux qui souffrent et ont des états de conscience, nous, les êtres humains

      Les êtres vivants ont également le même droit réel, à savoir le droit de conserver l’existence que la nature leur a donnée, existence que les autres êtres vivants n’ont le droit de leur confisquer que pour conserver leur propre existence où la quantité/qualité de vie que cette existence contient, a proportion de la quantité de vie qu’ils détruisent en confisquant des existences .

      Les lions ont le droit de tuer des gazelles pour les manger et nous avons le droit de tuer des mouches pour ne pas en être importunés .

      Les êtres conscients ont le devoir d’être équitables dans les confiscations d’existence qu’ils font .

      Ce devoir découle du devoir d’être équitable en général, qui ne peut qu’être général car il serait absurdement inéquitable qu’on n’ait le devoir d’être équitable que dans certains cas et pas dans d’autres .

      Donc, nous avons le droit de confisquer l’existence des porcs pour les manger à condition que nous compensions cette perte de durée d’existence par une certaine qualité/quantité de vie dans l’existence que nous leurs laissons .

      Il est donc très inéquitable de tuer des porcs après les avoir privés durant toute leur existence des plaisir sensuels ou psychiques que ces animaux peuvent éprouver et dont la privation peut être une souffrance .

      Il n’est pas inéquitable de tuer un porc qui a vécu une vie de porc selon les lois de la nature sans les risques de cette vie

      • 21 Septembre 2016 à 10h45

        IMHO dit

        Il faut donc créer une arithmétique du droit de la confiscation d’existence , dont les paramètres soient fixés par un estimation collective .
        Une précision : la nature a-t-elle le droit de donner aux êtres vivants un droit de propriété sur leur existence ?
        C’est une fiction juridique qui ne tient qu’a remplacer « nullius » par « naturae » dans l’expression « res nullius « , qui désignent les choses qui n’ont pas de propriétaires .
        Il est plus logique et plus prudent de présumer que toute chose à un propriétaire .
        Faire de la nature, c’est-à-dire « ce qui naît » étymologiquement, une personne fictive ne peut avoir à première vue que de bons effets, et s’il y en a de mauvais on les corrigera .

    • 21 Septembre 2016 à 10h29

      IMHO dit

      Tout ce galimatias pour servir les intérêts d’un mécène maquignon !

    • 20 Septembre 2016 à 22h05

      Renaud42 dit

      Ce que fait Caron c’est du bouddhisme mal assimilé. Et c’est la tendance de notre époque, mais en général avec plus d’habileté pour se masquer que lui. Il efface la hiérarchie entre l’homme et l’animal plutôt que de la transcender. Ainsi, face à Chantal Delsol effarée Caron détruit la notion de personne en l’attribuant aux animaux. Tout comme LBGT détruit le mariage en l’attribuant aux homosexuels et détruit la filiation en faisant appel à la technique. L’époque confrontée à son néant croit s’en tirer en détruisant, dans une fuite en avant désespérée. Mais quand tout ce qui fait la civilisation aura été détruit c’est l’effondrement psychique et non l’illumination qui en résultera.

    • 20 Septembre 2016 à 19h06

      Pacharli dit

      NON AU HALAL
      le halal est haram en en France POINT BARRE

    • 20 Septembre 2016 à 17h40

      pieroch dit

      Végétarien sans être antispéciste, je me permets de rappeler à Elisabeth Lévy que l’argument éthique n’est pas le seul en faveur du végétarisme. L’argument écologique n’est pas moins important.
      Par ailleurs, certains auteurs de commentaires gagneraient à mieux s’informer avant de traiter les autres d’irresponsables. Il se pourrait en effet que l’irresponsable ne soit pas celui qu’on croit. Pour mémoire, les risques pour la santé induits par la consommation de viande (rouge notamment) sont largement établis scientifiquement: maladies cardio-vasculaires, cancer du côlon, etc. A l’inverse, aucune étude (à ma connaissance) n’a encore établi les dangers du régime végétarien (pour autant évidemment qu’il soit équilibré, mais cela vaut pour tout type d’alimentation). Et même le régime végétalien est sans risque, si l’on complète avec de la vitamine B12.
      A ce stade, il y a en général quelques personnes qui bondissent de leur chaise en disant “vous voyez, c’est pas naturel!” (sous-entendu: donc il faut le rejeter), objection à laquelle on peut répondre de 2 façons: 1) OK, c’est peut-être pas naturel. Et alors? Si ça permet d’éviter de traiter les animaux comme des objets et de ravager la planète… 2) Au fait, ça veut dire quoi, “naturel”? Et qui a décrété que “naturel” était synonyme de “bon” (au point de vue moral, sanitaire, etc.)? Voir le dernier épisode de La Tronche en Biais: http://www.youtube.com/watch?v=5lXIK_4tpDs

      • 20 Septembre 2016 à 21h19

        kelenborn dit

        Ben oui ça veut dire quoi naturel gros blaireau!!!
        Quand on n’est pas con de la joue gauche, il suffit de l’être de la joue droite et tu en es un bel exemple

        En matière de litanies sur la manière d’être immortel, je te rappelle qu’un certain David Servan-Schreiber, un des derniers de cette arrogante nichée de “M’as tu vu” qui a passé sa vie à montrer aux autres comment il fallait se laver le cul, a ramassé des pépettes en vendant un torchon expliquant comment éviter d’avoir un cancer!!! Il n’a pas manqué de cons comme toi pour l’acheter!
        Il n’en a guère profité
        …Il est mort…d’une tumeur du cerveau!!!
        MK

    • 20 Septembre 2016 à 14h42

      Zinho dit

      Le tigre, le chien, mon chat, l’aigle, l’ours….tous des salauds ?

      • 20 Septembre 2016 à 16h06

        kelenborn dit

        La franchement, Zinho, tu stigmatises!!!
        Et que fais tu de la chienne, de la chatte, de la tigresse et des lèche-braquemards d’Eugene!! T’es un macho!
        MK

    • 20 Septembre 2016 à 13h47

      caffer dit

      La consommation de viande est une source de vitamines essentielles au développement humain. Et d’abord pour les enfants.
      Eliminer la viande du régime alimentaire est une lubie bobo/Disney réservée aux naïfs et aux sectaires.
      L’Homme moderne ne serait pas ce qu’il est sans le développement de l’élevage.
      Des parents qui privent leur jeunes enfants de consommation de viande sont des irresponsables.

      • 20 Septembre 2016 à 14h04

        Sancho Pensum dit

        Il n’existe aucune vitamine qui ne soit qu’exclusivement contenue dans la viande. Même la fameuse B12, vous la trouvez dans le fromage, et dans des quantités largement suffisantes pour la ratio journalière.
        Les régimes végétariens (cad incorporant lait et dérivés et oeufs) sont parfaitement équilibrés en proteines, notamment et vitamines et sels minéraux.
        Par ailleurs, je vous rappelle les dernières recommandations de l’OMS : pas plus de 500 gr de viande et charcuterie par semaine, du fait du rôle cancérogène de ces aliments (probablement lié au type de fer contenue dans la viande et aux procédés de salaisons/conservations pour les charcuteries).

        • 20 Septembre 2016 à 16h09

          kelenborn dit

          Les recommandations de l’OMS, !!!pourquoi pas les derniers conseils de Ben Laden!!!
          Et combien de tumeurs du cerveau dues au voisinage des cons?
          MK

        • 20 Septembre 2016 à 16h37

          Sancho Pensum dit

          Je vais vous présenter mon âne, foi de Sancho Pensum !
          Vous devriez vous entendre à merveille. Asinus asinum fricat.

        • 20 Septembre 2016 à 17h21

          kelenborn dit

          Faites plutôt crac crac avec lui !! vous avez quelques chances de faire des petits!
          MK

    • 20 Septembre 2016 à 11h55

      kelenborn dit

      Caron est grotesque et répugnant soit!! Mais je suis affligé par ce que je lis dans certains commentaires qui donnent envie d’être un “deep” misanthrope!!
      On a affaire à une stratégie de grignotage comme pour l’Islam
      1986 c’est le voile au collège, puis viennent le Niqab et la burka, le burkini et le porc dans les cantines et demain la charia. A chaque étape, il se trouve des canailles ayant intérêt ou la lâcheté de lâcher: Martine Aubry accordant des horaires dans les piscines, le juge administratif déclarant illégaux les apéros pinard saucisson!!

      Ici c’est la même chose: quelques abrutis commencent à braire contre les corridas, d’autres contre les abattoirs!! Queen Elisabeth a une faiblesse pour ces deux la qui ne mangent plus d’agneau ni de veau pour ne pas faire de peine à la brebis et à la vache, demain Bové qui demandera à être pacsé avec Lulu la brebis!!

      Queen Elisabeth a fondé Causeur pour faire la chasse à ce type de travers et elle y tombe!!!
      Entendons nous bien!! je n’ai jamais assisté à une corrida et ce spectacle ne me plait pas plus que les 24 heures du Mans ou les courses de chevaux à Auteuil . J’ai cessé d’élever des lapins car j’en avais marre de les tuer une fois adultes!!
      Mais tout cela doit continuer à relever d’un choix personnel: on aime ou pas les animaux, certains tuent les couleuvres d’autres en mettraient dans leur lit…
      En revanche, la seule norme collective qui soit acceptable dans ce domaine est de ne pas les faire souffrir gratuitement, non seulement parce que ceux qui se livrent à de tels actes doivent pouvoir faire la même chose sur les hommes mais parce que nous sommes comptables d’une certaine idée de la dignité humaine !!
      Un seul rappel pour Caron et ses cons, y compris ceux qui défèquent ici! Il y avait un grand ami des animaux et il détestait tant qu’on les tue qu’il institua une loi punissant sévèrement ceux qui les tuaient! C’était un moins grand ami des hommes! Il s’appelait Adolf Hitler!
      M

      • 20 Septembre 2016 à 12h53

        Sancho Pensum dit

        “il détestait tant qu’on les tue qu’il institua une loi punissant sévèrement ceux qui les tuaient!”
        Si Hitler était bien végétarien, je suis curieux de savoir où vous avez péché cette connerie. Dans le même bouquin d’histoire qui explique les raisons de l’invasion de l’Algérie sous Charles X ?

        • 20 Septembre 2016 à 13h52

          Habemousse dit

          Plus personne ne met en doute le fait qu’Hitler était végétarien.

        • 20 Septembre 2016 à 13h57

          Sancho Pensum dit

          Ben oui, Habemousse, c’est ce que je dis. Par contre, vous avez des infos sur ça : “il institua une loi punissant sévèrement ceux qui les tuaient” ? Parce que c’était ça la question…

        • 20 Septembre 2016 à 14h18

          Habemousse dit

          Cette citation d’Adolf devrait répondre à votre question :

          Dans le nouveau Reich, il ne devra plus y avoir de place pour la cruauté envers les bêtes. (Extrait dun discours dAdolf Hitler[18], ces propos inspirant la loi du 24 novembre 1933 sur la protection des animaux : Tierschutzgesetz ).

           ( pris sur le site : société.aufeminin.com ) 

          Il me semble que d’autres sites en parlent.

        • 20 Septembre 2016 à 14h37

          Sancho Pensum dit

          Vous aviez plus simple : wikipedia.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Protection_de_la_nature_et_des_animaux_sous_le_Troisi%C3%A8me_Reich
          On y découvre qu’effectivement, le 3ème Reich a mis en place une législation importante sur la protection des animaux.
          On interdit certes le gavage des oies, mais les historiens se demandent s’il ne s’agit pas surtout d’un outil de propagande destiné à alimenter la fantasmagorie romantique allemande. Ou plus prosaïquement au service de l’obsession principale du régime : cf la part importante de la législation consacrée à l’abattage rituel de la barbarie juive…
          Et dans les faits : “Pourtant, ni la chasse, ni la pêche, ni les abattoirs, ni la vivisection, ni la consommation de chair animale n’ont été abolis ou combattus en Allemagne nazie. Au contraire, toutes ces pratiques, faisant des animaux de stricts objets, ont été encouragées, et les « grands » du nazisme s’adonnèrent à la chasse sportive (comme Hermann Göring) ainsi qu’à la vivisection sur des animaux (comme Heinrich Himmler) : en fait, tous les universitaires nazis travaillant dans le domaine de la recherche en pharmacie ou en biologie, et des médecins SS, s’adonnèrent sans complexe à ces pratiques, avant, pendant et après la période du IIIe Reich(…). Les chasseurs, bouchers, consommateurs de viande ou vivisectionnistes n’ont jamais connu la moindre persécution nazie, ni été empêchés d’adhérer au parti nazi, ni été dépréciés pour le service du Reich”.
          Et dans les faits toujours, les animaux des Juifs ont subi le même sort que ces derniers.
          Donc j’attends toujours les preuves de l’existence d’une “loi punissant sévèrement ceux qui les tuaient”…

        • 20 Septembre 2016 à 16h13

          kelenborn dit

          Si Hitler était bien végétarien, je suis curieux de savoir où vous avez péché cette connerie. Dans le même bouquin d’histoire qui explique les raisons de l’invasion de l’Algérie sous Charles X ?

          Sac à merde débile !
          C’est la Tierschutzgesetz ( loi de protection des animaux) qui interdisait de tuer un animal sans autorisation!!
          Le braconnage était puni de prison en Allemagne et de mort en Pologne!!
          Normal les polaks c’étaient des Untermenschen ..tu sais…ces petits hommes au nez crochu à qui ton copain Eugene offre des petits fours!!
          MK

        • 20 Septembre 2016 à 16h43

          Sancho Pensum dit

          Ane bâté Martin… est-ce que vous saisissez la nuance entre
          - loi punissant sévèrement ceux qui les tuaient
          - loi punissant sévèrement ceux qui les tuaient sans autorisation ?

          Parce que désolé de devoir vous faire passer encore une fois pour un imbécile, mais on n’a pas attendu Hitler, même en France, pour sanctionner le braconnage…

        • 20 Septembre 2016 à 17h32

          kelenborn dit

          Ah oui… et le braconnage est sans doute puni de mort!!!

          Vous avez depuis que vous répondez vos vomissures ici toutes les caractéristiques du stalinien!! Leroy, à côté de vous, c’est Charlot imitant Adolf!!
          La technique est rodée et consiste à comparer une simple faute à un crime pour par alchimie dire que c’est la même chose!!! Les américains bombardent-t-ils Saddam qu’ils sont la Luftwaffe bombardant les réfugiés et à l’inverse, retenir des apprentis barbus à Calais, c’est la même chose que les camps de Pol Pot, les dits camps n’étant rien à côté de l’horreur de Guantanamo!!! Vous avez du sang sur les mains ? Non!! moi je vous rassure !! vous êtes trop minable pour avoir été gardien de camp!! vous vous êtes juste tâché en manipulant le tube de rouge à lèvres de Baupin!
          Avec l’assurance de mon plus parfait mépris!
          MK

        • 20 Septembre 2016 à 19h23

          Sancho Pensum dit

          “La technique est rodée et consiste à comparer une simple faute à un crime pour par alchimie dire que c’est la même chose”

          Pauvre âne Martin, ne voyez-vous que c’est exactement la technique que VOUS avez utilisée pour dévaloriser les “amis des animaux” en établissant un parallèle avec Hitler et le 3ème Reich ?
          Je me vois obligé de revenir sur ma promesse. Je ne vous présenterai pas mon âne, à votre contact, il va s’abêtir…

        • 21 Septembre 2016 à 0h00

          GigiLamourauzoo dit

          Si hitler etait con a bouffer du foin,ok,je doute qu il ait été un végétarien,plutot viandard dans son genre

        • 22 Septembre 2016 à 17h52

          Flo dit

          Si Gigi, Hitler était végétarien. C’est tout à fait vrai.