Affaire Al Dura: lettre ouverte à Audrey Azoulay | Causeur

Affaire Al Dura: lettre ouverte à Audrey Azoulay

Une manipulation médiatique éhontée

Publié le 26 octobre 2016 / Médias Monde Politique

Mots-clés : , , , ,

al dura palestine israel

Sipa. Numéro de reportage : AP21403573_000001.

Madame la Ministre,

Cela fait maintenant plus de seize ans que le monde est frappé par une vague de terrorisme islamique qui endeuille les quatre coins de la planète.

À l’origine de cette vague djihadiste se trouve un endoctrinement qui passe aujourd’hui par Internet et les réseaux sociaux mais qui, au début du xxie siècle, a commencé par la diffusion d’images de propagande par certaines chaînes de télévision.

Si je vous écris aujourd’hui, c’est parce que France 2 s’est tristement illustrée dans cet exercice de manipulation des images et des esprits dès le 30 septembre 2000, en diffusant un reportage qui est devenu l’icône planétaire de la haine antisémite et antioccidentale.

En effet, France 2 a diffusé le 30 septembre 2000 un reportage semblant montrer la mort d’un enfant palestinien, le « petit Mohamed ». Selon le commentaire de Charles Enderlin, l’enfant avait « été la cible de tirs venus de la position israélienne ».

Ce reportage a embrasé la planète. Daniel Pearl a été décapité pour venger l’enfant. Mohamed Merah a déclaré avoir tué les enfants juifs de Toulouse pour venger ceux tués à Gaza. Tous les pays musulmans ont des timbres, des rues, des monuments à l’effigie du « petit Mohamed ».

Depuis, il a été prouvé scientifiquement que ce reportage de France 2 était une pure et simple mise en scène ; ce que France 2 ne reconnaît toujours pas alors que la manipulation médiatique saute aux yeux de tous ceux qui se penchent sur ces images.

La chaîne publique allemande ARD a produit deux documentaires accablants pour France 2 ; le dernier, diffusé en 2009, soutenant en tout point la démonstration de la mise en scène.

En 2014, les deux journalistes allemands auteurs de ces documentaires ont publié en Allemagne L’Enfant, la Mort et la Vérité, un ouvrage retraçant leur enquête et les obstacles mis par France 2 pour empêcher le jaillissement de la vérité. Ce livre, traduit en français, sera disponible dès le 3 octobre 2016 dans les librairies françaises.

Au moment où la France, comme le reste du monde occidental, est frappée par une vague de terrorisme sans précédent, ne serait-il pas temps de révéler la vérité ?

Alors que France Télévisions vient de lancer sa chaîne d’information en continu,l’heure n’est-elle pas venue de reconnaître cette erreur liée au passé, mais qui persiste à inciter à la haine et à entacher sa réputation internationale ?

Dans le monde entier, la réalité de la mise en scène est de plus en plus connue. Ainsi, au Canada, un livre d’Histoire prend comme exemple « l’affaire al Dura » comme cas typique d’une manipulation médiatique.

Alors que, alimentant tous les populismes, les manipulations médiatiques, réelles ou supposées, accentuent la défiance des Français à l’égard des médias, des politiques et des intellectuels, je vous demande de bien vouloir vous saisir de cette affaire et de mettre en place une commission d’enquête indépendante chargée de déterminer la réalité, ou pas, des images qui avaient été filmées par le caméraman de France 2.

Bien naturellement, je me tiens à votre disposition pour venir vous exposer plus en détail, à vous ou à vos conseillers, les tenants de cette affaire qui n’a que trop duré.
Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame la Ministre, à l’expression de ma respectueuse considération.

L’Enfant, la Mort et la Vérité – Les manipulations de France 2 autour de l’affaire Al Dura, La Maison d’Édition, en librairie et sur le site www.lamaisondedition.com.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 31 Octobre 2016 à 23h49

      buddy dit

      “images qui avaient été filmées par le caméraman de France 2″
      Vous savez très bien que les images ont été filmées et couvertes non pas par “…le caméraman de France 2″, mais par un pigiste palestinien, Talal, auquel la chaine avait confié une caméra (de France 2) pour couvrir des évènements du côté palestinien ou les équipes “normales ” ne pouvaient mettre les pieds, personnage farouchement anti-Israelien.