1984 en 2014 ? | Causeur

1984 en 2014 ?

Et si Orwell s’était juste trompé de trente ans…

Auteur

Jérôme Leroy

Jérôme Leroy
Ecrivain et rédacteur en chef culture de Causeur.

Publié le 12 décembre 2013 / Politique

Mots-clés : , ,

1984 orwell crise

L’aspect le plus pervers du totalitarisme, c’est qu’on ne s’en rend pas compte. C’est comme la bonne santé, paradoxalement. On ne se réveille pas tous les matins en se disant « Je suis en bonne santé » ou alors, pensait Cioran, c’est le signe qu’on sera bientôt malade. Le totalitarisme, c’est la même chose. Il va de soi. Et si par hasard on se réveille un matin en se disant « je vis dans un monde totalitaire », c’est qu’on est malade. Regardez ce qui arrive à Winston Smith dans 1984 de George Orwell. C’est comme une grippe ou une dépression,  c’est une prise de conscience qui s’apparente à la fois à un malaise physique et à une maladie de l’âme. Heureusement,  il sera rééduqué dans les caves du ministère de l’Amour et à la fin il aimera de nouveau Big Brother. Le totalitarisme, c’est l’art que met un système à se présenter comme parfait et à désigner ceux qui le contestent comme des malades, des gens dont la perception de la réalité est altérée.

Alors, autant vous le dire, je dois être malade. Je cherche un policier de la pensée pour tout lui avouer. J’ai l’impression de vivre dans un monde totalitaire. Or, il est évident que notre monde n’est pas totalitaire. Le vrai totalitarisme, comme tout le monde le sait, a disparu avec la chute du Mur de Berlin. Les pays de l’Est, l’URSS étaient des pays totalitaires, n’est-ce pas ? La preuve, ils enfermaient les dissidents, souvent dans des hôpitaux psychiatriques car précisément seuls des paranoïaques ou des maniaco-dépressifs pouvaient contester l’excellence des réussites du socialisme réel.

À propos de dissident, il est où Snowden ? Quelque part à Moscou, d’après les dernières nouvelles. L’histoire a de ces renversements. Poutine, protecteur presque malgré lui d’un Winston Smith version 2.0, sûrement malade, qui a refusé de continuer à falsifier l’Histoire dans les locaux de la NSA qui ressemblent furieusement à ceux du Ministère de la Vérité. Et Assange, toujours coincé à l’ambassade d’Equateur à Londres. Depuis juin 2012 ? Ah, quand même…

Mais bon, je sais : dire que j’ai l’impression, une impression qui s’est singulièrement accentuée en 2013, de vivre dans un monde totalitaire, c’est presque indécent. Je ne me rends pas compte de la chance que j’ai. Chaque jour, j’ai pourtant des preuves visibles, tangibles de l’insoutenable liberté qui est la mienne.

Par exemple, je peux m’informer, 24h sur 24, en temps réel. Il y a les chaines infos, il y a internet, il y Ttwitter. Et c’est de ma faute, uniquement de ma faute si d’une part j’ai l’impression d’entendre toujours la même chose et d’autre part si j’ai de plus en plus de mal à hiérarchiser tout ce qui m’est si généreusement donné. Je n’ai qu’à faire un effort, me dit-on du côté de la génération Y, je préférais peut-être l’époque de l’ORTF ou des journaux papier qui tâchaient les mains ?

Je peux encore voter aux élections. Elles sont organisées régulièrement. Tout le monde a le droit se présenter. Certains amis, aussi malades que moi, me font cependant remarquer que depuis qu’ils sont en âge de voter, aucune élection n’a vraiment changé quoi que ce soit.  Que si les élections servaient à quelque chose, il y a longtemps, qu’on les aurait supprimées comme le disait Coluche, cet orwellien qui s’ignorait. N’est-ce pas la gauche à partir de 1983 (tiens, un an avant 84) qui s’est chargée de mettre le pays aux normes de ce qu’il fallait qu’il devienne, c’est-à-dire une entité territoriale permettant à la mondialisation de se déployer comme elle l’entendait ?

Ce déploiement s’est d’ailleurs poursuivi dans l’indifférence générale le week-end dernier à Bali. 160 pays de l’OMC, pendant que l’humanité pleurait Mandela, ont  signé un accord pour continuer de mettre en place la libéralisation des échanges, c’est-à-dire ce qui va façonner tous les aspects de notre existence dans les années qui viennent et nous donner un nouveau monde. Un nouveau monde qui pour le coup va vraiment nous faire regretter Mandela, au-delà de cette surenchère émotionnelle un rien suspecte, un rien stalinienne de ces derniers jours. Je ne compare pas Mandela à Staline, bien entendu, je compare les deux émotions planétaires, à la fois sincères et orchestrées, autoalimentées, qui se sont emparées de l’humanité à 60 ans tout juste d’intervalle. Je compare, de fait, deux émotions totalitaires.

Et quand bien même on se serait intéressé à ce qui s’est dit à Bali, l’OMC vous aurait expliqué à quel point elle était philanthropique et que son but était d’enrichir les pays du Tiers monde. Que répondre à tant de bonnes intentions ? Comment oser critiquer une telle pureté  d’âme ? Bien sûr, le moyen proposé pour enrichir les pays du Tiers monde, c’est de faire tomber les dernières barrières douanières des pays riches ou moins pauvres, autant dire achever la destruction des modèles sociaux péniblement mis en place au cours de l’histoire. Comme ça, on ne rendra pas forcément plus riche la population des pays pauvres mais on rendra sûrement plus pauvre la population des pays riches.

Mais non, j’exagère, je suis malade : l’OMC ne peut pas avoir autant de pouvoirs. Penser que ce sont aujourd’hui des organismes supranationaux composés d’experts non élus qui décideraient de ce que vont devenir des pays entiers, c’est très exagéré. C’est un symptôme de ma maladie, de ma paranoïa : demandez aux Grecs, au Espagnols, aux Portugais ce qu’ils en pensent. Ils vous diront à quel point c’est du grand n’importe quoi, ils vous diront heureusement que la Troïka était là pour les aider à faire un régime et perdre toute cette mauvaise graisse, ils vous diront qu’ils sont presque guéris, qu’ils n’ont plus de système de santé ni de retraites et que grâce à ça, bientôt, ô joie, pleurs de joie ! , ils pourront emprunter de nouveau sur les marchés ! Et que tout pourra recommencer comme avant !

Alors, lecteur, je t’en prie. Ne suis pas ce chemin dangereux sur lequel je m’égare. Jouis de ton ordinateur, de ton smartphone, n’écoute pas les prophètes de malheur, les Cassandre névrosées qui t’expliqueront que le Sénat vient de confirmer un vote de l’Assemblée sur la loi de programmation militaire dont un article permet l’accès à toutes des données personnelles. De toute façon, c’est comme pour le télécran, euh pardon pour la vidéosurveillance : tu n’as rien à cacher, n’est-ce pas ?

*Photo : 1984.

  • Article en accès libre. Pour lire tous nos articles, abonnez-vous !

    La rédaction de commentaires est impossible pour cet article

    • 16 Décembre 2013 à 15h49

      Letel dit

      En réalité, si la gauche de la gauche stagne, recueille un vote minoritaire, ce n’est pas à cause d’un quelconque complot, de la mondialisation, du “totalitarisme” ambiant ou du décervellement de la masse, non, c’est simplement parce que ses tenants sont incapables de réviser leurs idées et d’adopter un programme apte à convaincre.
      Alors la solution de facilité, bien sûr, quand ses idées ne prennent pas, c’est de chercher un bouc-émissaire, accuser les autres et le monde extérieur, trouver que les gens sont trop cons puisqu’ils votent mal, que nous seuls avons raison et que les autres sont des moutons et des imbéciles, soumis aux charmes délétères d’un marché hypnotisant, comme Mowgli face au python.
      Solution de facilité, mais aussi attitude éminemment arrogante, une arrogance doublée de paresse, de bêtise et d’ignorance. L’arrogance est claire : “je sais mieux que les autres”. La paresse intellectuelle aussi : ce n’est pas en recyclant sans cesse des idées qui ont échoué qu’on peut convaincre les gens.
      Quant à la bêtise et à l’ignorance, elles tiennent au fait qu’on s’imagine tout savoir sans jamais avoir rien étudié. Je veux dire, la culture littéraire est importante, c’est même l’essentiel, et le plus intéressant bien sûr, mais ça ne suffit pas. Il faut aussi accepter humblement d’avoir une formation dans les autres disciplines, aussi rébarbatives paraissent-elles, avant de s’étaler dans les médias, fussent-il confidentiels. Ce qui permettrait de comprendre pourquoi on ne convainc pas, et comment on pourrait le faire.
      Si la gauche de la gauche échoue, c’est parce qu’une masse de gens, pas plus cons que les staliniens ou les gauchistes, rejette leurs idées. Ils s’appuient sur l’expérience et ressentent très nettement que le fait de s’engager encore dans la concentration au sommet de tous les pouvoirs, pouvoirs économiques et pouvoirs politiques, ne peut que déboucher sur la réduction de leurs libertés, à terme la dictature, la vraie, pas celle imaginée ici.
      La séparation des pouvoirs est trop précieuse pour être balancée aux orties, elle n’est pas si brillante dans les démocraties de marché où nous vivons, la solution n’est certes pas de la réduire encore plus en remettant davantage les moyens de production entre les mains de l’Etat. Or c’est encore et toujours le programme de la gauche de la gauche. Révisez vos idées, réfléchissez à ce qui ne va pas, ce serait un peu plus intelligent que se défausser sur un imaginaire totalitarisme.  

    • 16 Décembre 2013 à 12h52

      Letel dit

      > Certains amis, aussi malades que moi, me font cependant remarquer que depuis qu’ils sont en âge de voter, aucune élection n’a vraiment changé quoi que ce soit.

      J’adore : mes idées sont minoritaires, l’extrême gauche ou la gauche de la gauche ne rassemblent pas assez de voix pour appliquer leur programme, donc les votes qui s’expriment, les autres, n’ont pas de valeur…
      La majorité vote mal, toujours pour les mêmes et rien ne change. Le peuple vote mal, il faut changer le peuple, comme disait Brecht. Ou décider pour lui, parce que nous on sait ce qui est bon pour lui…
      La connerie gauchiste, sans limite.

    • 16 Décembre 2013 à 12h33

      Letel dit

      Dans les pays totalitaires, est-ce besoin de le rappeler, on tuait et on déportait les gens par millions, tant en URSS que dans la Chine de Mao ou l’Allemagne nazie, et encore aujourd’hui : soixante ans que ça dure en Corée du Nord. Le but de cet article nauséabond est clair, relativiser le totalitarisme, en parlant du “totalitarisme” actuel, “le totalitarisme du marché”, etc.
      “Ah mais si on est dans un monde totalitaire, les totalitarismes d’autrefois ça devait pas être si méchant que ça, le communiste en particulier”…
      Répugnant.
      Et toujours la négation de la réalité par les staliniens : la pauvreté a reculé dans les pays du Sud avec la mondialisation, c’est un fait. Difficile à avaler pour les pauvres crétins nostalgiques du communisme, qui lui a appauvri et asservi les malheureux pays qui sont passés par là.

    • 14 Décembre 2013 à 15h03

      néonéo dit

    • 14 Décembre 2013 à 11h07

      néonéo dit

    • 14 Décembre 2013 à 9h07

      néonéo dit

    • 13 Décembre 2013 à 16h50

      gaze dit

      J’aime tout dans cet article, en particulier la jolie fille en photo d’illustration

    • 13 Décembre 2013 à 12h29

      Jacques dit

      Je vous trouve bien méchant avec ce gouvernement! Ne vole-t-il pas au secours de la presse d’opposition? :-) http://www.observatoiredessubventions.com/2013/le-gouvernement-annule-une-dette-de-4-millions-de-l-humanite/  

      • 13 Décembre 2013 à 12h51

        Duglandal dit

        il leur a envoyé l’hélico de davenas ?

    • 13 Décembre 2013 à 12h11

      néonéo dit

    • 13 Décembre 2013 à 10h37

      paulau dit

      Voilà qui ressemble à 1984 :

       http://www.valeursactuelles.com/politique/immigration-rapport-qui-propose-soci%C3%A9t%C3%A9-%E2%80%9Cinclusive%E2%80%9D20131206.html

      • 13 Décembre 2013 à 11h12

        Habemousse dit

        A nous de nous adapter.

    • 13 Décembre 2013 à 8h44

      Flo dit

      Quand on pense que le FN va gagner la présidentielle en 2017, on se dit qu’il n’y a aucun doute que cette loi de programmation militaire ne leur soit très utile.

      Ceux qui trouvent ça très bien aujourd’hui auront demain leurs yeux pour chialer. On les avait pourtant prévenus. 

      • 13 Décembre 2013 à 9h06

        Marie dit

        Il est vrai que oser sortir un rapport sur l’immigration avec des pépites de ce genre c’est vraiment de la démence
        ” “Mettre en place des « ateliers -débats de philosophie » qui s’appuient sur le plaisir de débattre et d’échanger, qui respectent le silence de la réflexion et la passion des propos et qui donnent à voir et à entendre à tous la multiplicité des voies et expériences ainsi que la complexité de la construction de l’identité de chacun. Ces ateliers pourraient s’organiser à tous les niveaux scolaires, de la maternelle à la classe de seconde, entre 4 à 6 par année scolaire, sur des sujets tels que l’altérité, l’identité, les questions de genre, la religion, les questions de virtualité et réalité,la violence, la culture et le pouvoir”
        http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/12/01016-20131212ARTFIG00629-integration-un-rapport-choc.php
        ” ” Faire France en reconnaissant la richesse des identités multiples ”
        “La mise en place de recommandations en direction des médias [...]. Ne mentionner la nationalité, l’origine, l’appartenance ethnique, la couleur de peau, la religion ou la culture que si cette information est pertinente.”
        “”Il faut étudier le recours à la sanction pour contraindre à la non-désignation.”
        Vive le terra novisme! Mais quand vont ils comprendre que ce genre de rapport et d’idées braquent une grande partie de la population, est ce le moment ?

      • 13 Décembre 2013 à 10h33

        Habemousse dit

        Il y a un député du Rhône, M. Guilloteau qui a soulevé un lièvre ( un de plus ) : figurez vous que dans les grottes du Mali, nos soldats, en plus des armes, ont découvert des attestations de remboursement de la Caf ou de Pôle emploi : étonnant non ?
        Si on ajoute le rapport sur l’intégration qui nous dit qu’il est temps de comprendre que la culture orientale fait désormais partie de notre vie et que le voile à l’école doit en être le signe intégrateur ….
        Sans oublier bien entendu, l’article treize de la programmation militaire qui permettra à l’état de contrôler l’état d’esprit et la parole de chaque français.
        Voilà comment on se prépare à mettre définitivement la main sur les rênes du pouvoir.
        Avant de m’occuper du FN, je préfère m’occuper de la cuisine que le chef sans étoiles nous prépare … pour tenter de renvoyer son plat mijoté à la poubelle

        • 13 Décembre 2013 à 11h16

          Marie dit

          Moi aussi , mais les signaux envoyés par le saucier sont à dénoncer avant qu’il n’arrive à nous les faire avaler.

        • 13 Décembre 2013 à 11h22

          Flo dit

          Habemousse

          parfois, certains ont besoin qu’on leur fasse voir un autre aspect des choses pour réfléchir enfin. 

          Ils se croient à l’abri “parce qu’ils n’ont rien à se reprocher”. 
          Comme si n’avoir rien à se reprocher était quelque chose d’objectif !  

          Quand je vois tous ces moutons qui bradent les libertés sans rien voir, je me dis qu’ils n’auront que ce qu’ils méritent. Le problème, c’est que nous l’avons dans l’os, nous aussi. 

        • 13 Décembre 2013 à 12h49

          Habemousse dit

          à Marie et Flo,

          Les agissements de ce gouvernement frisent à ce point la folie que gauche et droite devraient se retourner contre lui en oubliant leurs différents ; je ne peux pas croire qu’une majorité d’électeurs de gauche, voire d’extrême gauche approuve de tels desseins.

        • 13 Décembre 2013 à 23h34

          Marie dit

          Habemousse et bien si il y en a encore. J’en connais , hélas!

        • 13 Décembre 2013 à 23h44

          eclair dit

          @habemousse
          Le problème des électeurs de gauche c’est qu’ils croient être dans le camp du bien.

          Cela m’amuse toujours de voir ces champons de tant en tant se faire dégommer par leur camp parce que’ils ne sont plus totalement dans la doxa. 

    • 13 Décembre 2013 à 8h07

      JOURDAIN dit

      Faire de vous des robots… qui suivent et épousent les désirs et les intérêts des lobbies TV, féministes, LGBT et du Capital,  tel est le but recherché par l’UMPS. Réveillez vous, et nul besoin de faire de grands discours.

       http://www.manipulationdupublic.com/home/manipulation-mentale
         

    • 12 Décembre 2013 à 23h14

      Carantec dit

      Et relire aussi “Nous autres” de Zamiatine

    • 12 Décembre 2013 à 23h05

      ghom dit

      Orwell n’avait pas raison 30 ans trop tôt. Ca fait 200 ans qu’on déculturalise l’homme avec la philosophie des lumières (en Europe, et un peu partout où on essaie de l’”inculquer”) qui est censée nous apporter tous les bienfaits de l’humanité. Excepté que c’est tout le contraire. On essaie, sous couvert de progrès, de détruire l’individu, d’en faire un homme-robot. Le multiculturalisme, le désir que tout le monde se métisse et donc soit le même, et qu’ainsi toute culture se perde, la destruction de la famille, tout ça pour créer des entités qui travaillent au profit du Capital, de l’argent ou je ne sais quoi d’ailleurs.. La science fiction qui prédisait l’invasion des robots pour remplacer l’humanité est on ne peut plus vraie aujourd’hui. Sauf que les robots, ce sont nous… 

      • 12 Décembre 2013 à 23h24

        Lector laetaberis dit

        blablabla, ben bien sûr houbouhou les méchantes Lumières, l’encyclopédie c’est de la merde et l’éducation et la pensée, d’Alambert Voltaire et Diderot aux chiottes ! Ah c’est chic ! Pour défendre la culture française ça se pose là !
        Allez ressortez nous le génocide du Reynald là, manquerait plus que lui… hein et après on ns ressortira la bonne phrase de Camus, “mal nommer les chose…” ben tiens, précisément!
        ah la propagande, c’est quelque chose, dans chaque camp.
        Robot, oui, c’est ça, arrête ton disque et change de diamant

        • 12 Décembre 2013 à 23h51

          ghom dit

          La culture française, elle n’a pas attendu Voltaire pour exister…. Désolé, je n’espère pas vous l’apprendre quand même. 
          Mais de toutes façons, il y a des principes de base qu’on ne peut absolument pas remettre en cause: “les lumières sont un progrès”. Quand on ne peut pas discuter des choses sans se faire insulter, c’est là que la propagande commence. Et votre réaction ne fait que conforter ce que je pense.

        • 12 Décembre 2013 à 23h58

          Lector laetaberis dit

          elle l’a pas attendu mais il en fait parti et pas qu’un peu. Le progressisme c’est nul; le progrès par contre ça existe, ça engendre une perte, ça se questionne donc.
          Et l’indigence intellectuelle de votre post qui ne tient qu’à des réflexes propagandistes contemporains réac fait plus que conforter ce que j’ai écrit sur ce fil, elle les prouve.

        • 13 Décembre 2013 à 0h01

          ghom dit

          Je ne savais pas que le travail des enfants étaient un progrès (ce qui n’a pu avoir lieu qu’avec une forme d’idéologie propagée). Que l’athéisme qui a accompagné la philosophie des lumières avaient, et aujourd’hui contribue à la déculturation d’un peuple entier (à qui il ne reste que l’argent) était un grand progrès. Je pense seulement qu’on n’a pas tout à fait la même notion de progrès. Ca n’est pas grave. Mais je ne prétends pas à ma supérorité sur vous. Je me permets de réfléchir sur des idées qu’on nous inculque et qu’on (l’école, le grand public…) ne remet pas en cause. Votre histoire est en noir et blanc. Dommage pour vous.
           

        • 13 Décembre 2013 à 0h14

          Lector laetaberis dit

          ben la vôtre est bien grise et sans nuance, vous n’aimez pas les contrastes; et puis la déclaration de 91 s’était ranger sous l’égide de l’Esprit Saint, dommage pour vous, car même si les couplets pro église de la marseillaise ont été tronqués, cette formulation est restée.
          J’ai pas de supériorité sur vous mon cher, mais de l’antériorité sur ce fil, quand aux idées, celles qui concerne le sujet de l’article, mon post ci-dessous surclasse le vôtre, je ne disais pas plus, mais j’ai la prétention de l’affirmer encore; j’ai été très bien enseigné de ces questions et depuis fort longtemps.

        • 13 Décembre 2013 à 0h18

          eclair dit

          @lector
          Les lumières ?
          Avez vous lut cette encyclopédie? C’est en réalité une horrreur. C’est avant tout dire qu’il y a des hommes supérieurs aux autres par la naissance et la richesse. 

        • 13 Décembre 2013 à 0h22

          ghom dit

          L’argument qui tue “j’ai été enseigné et depuis longtemps”.;

          Chomsky a écrit un bouquin, où il explique (entre autres) comme il est bien plus aisé de manipuler les élites et les gens éduqués.

          Il est vrai, cependant, que je ne suis que scientifique, et pas historien. Mais comme j’ai aussi été doté d’un cerveau, il m’arrive quand même de réfléchir pour d’autres choses que celles que l’on m’a enseignées. Et il m’arrive de lire, et j’ai plutôt eu l’impression qu’on avait essayer de casser le pouvoir de l’Eglise au XIXème, en inventant pas mal de choses à des fins de propagande. Après, peut-être ce que j’ai lu est fou. je continue à lire. Peut-être découvrirai-je le contraire, ou d’autres informations.
          Je trouve par ailleurs intéressant que les historiens n’aient pas tous le même point de vue, et mon esprit scientifique (peut-être), me pousse à considérer toutes les hypotheses. Je m’interroge cependant du pourquoi certaines hypothèses sont plus bruyantes que d’autres.   

        • 13 Décembre 2013 à 0h22

          Lector laetaberis dit

          on en a écrit des horreurs, Eclair, même Voltaire, sauf que nous sommes (enfin nous étions encore) la France de Voltaire aussi, avec le reste.

        • 13 Décembre 2013 à 0h30

          eclair dit

          @lector
          la philosophie des lumières c’est une élite qui jouit sans limite et à laquelle on permet tout pendant qu’on transforme le bas peuple ces crétins en bête de somme. C’est cela l’encyclopédie. 

        • 13 Décembre 2013 à 0h33

          Lector laetaberis dit

          ben pour ma part je suis d’un milieux de linguiste entre autres psy, et je me permets de vous dire (je permets sans toutefois démontrer, pas le temps) que Chomsky est un con, justement en ce que sa théorie “relativiste” nomme si mal les choses qu’elle a ajouté, sinon au malheur du monde (n’exagérons pas) du moins à l’impossibilité de vérité, au délitement de la communication verbale etc.
          maintenant sur le reste, il ne faut pas prendre des vessies pour des lanternes encore moins pour des lumières et le fait que des historiens nomment “génocidaires” de réels massacres et crimes militaires (Vendée), connus du plus grand nombre (qd l’EN était encore sur pieds), ce n’est ni plus ni moins qu’ajouter à la négation de l’Histoire qui est déjà en perpétuel procès (dont lois mémoriels et loi Taubira surl’esclavage), que transformer les faits selon une idéologie négationniste de fait parce qu’elle les nie les faits, en les détournant de ce qu’ils furent par un dialecte idéologique inapproprié à l’engagement que les historiens se doivent de tenir.

        • 13 Décembre 2013 à 0h37

          ghom dit

          Marrant que vous parliez de la Vendée, alors que je ne l’ai même pas sous-entendu. Ca ne s’appelle pas de la mauvaise foi de parler d’autre chose et de me faire dire ce que je n’ai pas dit?

        • 13 Décembre 2013 à 0h42

          ghom dit

          Excellent. Galilée fait justement partie de cette histoire réécrite au XIX ème par les opposants à l’Eglise, dont les historiens commencent un peu à discuter. De même que l’inquisition. Que de poncifs et de clichés, qui, pardon, ne sont en rien des démonstrations. Ca s’appelle de l’histoire partielle. On n’en apprend qu’un côté, celui qui sert à démontrer ce que l’on veut. 
           

        • 13 Décembre 2013 à 0h43

          Lector laetaberis dit

          réponse plus bas, faut qd même pas charier

        • 13 Décembre 2013 à 0h44

          Lector laetaberis dit

          “charrier” avec de “r”, j’en manque d’air, ciao

      • 13 Décembre 2013 à 0h32

        ghom dit

        @eclair: Merci. C’est ce que je voulais dire, mais vous le faites de manière bien plus concise et efficace! ;)
         

        • 13 Décembre 2013 à 0h39

          Lector laetaberis dit

          bon désolé pour les fautes d’accord dans mon précédent post.
          Eclair vous êtes dans la caricature, vous ne jouez pas d’habitude dans les procès d’intention de l’époque mais sur ce coup oui.
          Toute époque possède ses tares et ses tarés. L’inquisition dans l’Histoire. Bruno, Galilée etc, d’autres Lumières voyez-vous.

        • 13 Décembre 2013 à 0h48

          eclair dit

          @Lector laetaberis
          Je ne suis pas dans le procés d’intention. C’est marqué dans l’encyclopédie et encore j’ai edulcoré
          Il y est marqué qu’il faut interdire les fêtes  du bas peuple les  forcer à travailler.
          L’instruction et tout ça c’est pour l’élite les gens bien nés  eux il est normal qu’ils jouissent qu’ils forniquent des gamins cela apaise l’esprit!

          Bizarrement on retrouve les mêmes type de propos dchez nos dirigeants ce même mépris du peuple.

          Les lumières sont une arnaque. 

        • 13 Décembre 2013 à 0h52

          Lector laetaberis dit

          pas de problème Eclair, je vous suis sur ces derniers points mais quant à rechercher tjrs l’antériorité des maux présents dans les mots du passé… c’est complexe n’est-ce pas, ne tombons pas dans la condamnation systématique, comme pour la colonisation… enfin voyez quoi

        • 13 Décembre 2013 à 1h04

          eclair dit

          @Lector laetaberis
          C’est la lutte depuis 3 à 4 000 ans en europe entre l’interêt collectif et l’interêt particulier.
          Le particularisme européen c’est cela  une lutte incessante entre ces tendances. Actuellement on est dans une phase d’interêt particulier. La question est ce que cela prendras fin ou cela s’accentueras.
          D’où l’opposition nationalistes souverainistes  vs à libéraux actuellement. Deux conceptions s’affrontent. 

        • 13 Décembre 2013 à 1h13

          Lector laetaberis dit

          c’est intéressant de voir l’histoire sous ce prisme Eclair, il y aurait matière à de longues réflexions. (Mais pas ce soir pour moi, fatigue..). A+ comme disent les agences.

        • 13 Décembre 2013 à 9h03

          Parseval dit

          Vous connaissez Marion Sigaut eclair ? Elle devrait vous plaire.

      • 13 Décembre 2013 à 0h42

        Lector laetaberis dit

        je vous rends votre compliment mon cher; et puis hein, c’est moi qui avait évoqué Sécher à titre d’exemple, l’illustration d’un propos n’est pas de la mauvaise foi, mais je vois que la sophistique de Noam vous a déjà bien moulé, bravo pour l’éristique mais c’est toc

        • 13 Décembre 2013 à 0h44

          ghom dit

          Je ne connais pas Secher, et je n’ai pas lu tous les posts. 

        • 13 Décembre 2013 à 0h49

          Lector laetaberis dit

          ok ghom, allez, c’est pas grave, je vous suis un peu rentré dans le post au début, je m’en excuse.